Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises
Rassembler et promouvoir
les intérêts des organisations
et des exploitations
agricoles vaudoises

Dégâts de la faune et sanglier

Membre de la Commission consultative vaudoise de la faune et du COPIL Sangliers VD-FR, Prométerre fait valoir régulièrement les intérêts des agriculteurs, notamment en matière d'indemnisation et de prévention des dégâts dus à la faune sauvage (corneilles, pigeons, castors, grands prédateurs) et au gibier (sangliers, blaireaux, lièvres, renards, cervidés).


Parmi les espèces qui ravagent les cultures et les récoltes, ce sont surtout les sangliers qui se distinguent par l'importance et la dispersion sur tout le territoire des dégâts qu'ils causent aux cultures et aux herbages. Particulièrement intelligent, le sanglier ravage nuitamment les cultures et les pâturages et se réfugie de jour dans les milieux naturels, en particulier dans les réserves de faune qui se trouvent à proximité. Prométerre, de concert avec les chasseurs, a également contribué à une intensification des tirs de régulation, à un allongement des périodes de chasse et à l’introduction de tirs dans et à proximité des réserves de faune où se réfugient les sangliers. Face à l’ampleur considérable des dégâts constatée ces dernières années dans le canton, la Direction générale de l’environnement, dont dépendent  les domaines de la faune sauvage, du gibier et de la chasse, élabore un nouveau Plan de gestion du Sanglier qui devrait entrer en vigueur en 2017.


Pour financer les indemnités versées en cas de dégâts reconnus du gibier ou pour les mesures de protection spécifiques, Prométerre a revendiqué une enveloppe budgétaire mieux adaptée et a finalement obtenu pour les agriculteurs concernés, grâce à la motion du député José Durussel, une augmentation de la participation de l’Etat aux frais causés par les dégâts de la faune et l’introduction d’une prise en charge correcte des coûts de pose et d'entretien de clôtures de protection. En date du 6 septembre 2016, le Grand Conseil a en effet adopté dans ce sens les modifications nécessaires de la loi sur la faune.



Grands prédateurs carnivores


La présence ou le passage de grands prédateurs est source de réactions virulentes, principalement des milieux de l’agriculture et de l’élevage, mais aussi de ceux du tourisme alpin et des chasseurs. L’exiguïté du territoire et la densité de la population, y compris en région de montagne, laissent relativement peu d’espaces pour les grands prédateurs. En revanche, l’économie alpestre saisonnière dans la région d’estivage leur fournit avec le menu bétail une abondance de proies faciles, dont profite en particulier le loup dont l’arrivée dans nos contrées n’est pas sans inquiéter très sérieusement les éleveurs, bergers et amodiataires. Cela concernera aussi les bovins si des meutes parviennent à se constituer.


Les atteintes cruelles et le stress traumatisant provoqué par les attaques des loups aux animaux de rente constituent une préoccupation majeure qu’il s’agit d’empêcher par des mesures efficaces d’effarouchement, de tirs de régulation ou de protection des troupeaux. Les seules mesures de protection ne sauraient toutefois suffire pour évacuer (trop) facilement le problème avec une bonne conscience écologiste, car les territoires concernés sont très vastes, la main-d’œuvre agricole nécessaire y est déjà fort sollicitée et les coûts afférents sont élevés en regard de leur efficacité et de la faible rentabilité de ces activités agricoles extensives.


18.06.2013 Position de Prométerre au sujet de la révision partielle de la Loi sur la chasse


Prométerre soutient dans ce contexte la levée du statut d’espèce protégée conférée au loup et attend, dans le cadre d’une prochaine révision de la loi fédérale sur la chasse (mise en consultation jusqu’au 30 novembre 2016), des mesures actives de régulation préventive dans les territoires où il constitue une menace pour les troupeaux et leurs gardiens.


Dossier de consultation



16.11.2016 Position de Prométerre concernant la modification de la loi sur la chasse (motion Engler)


 

image LDD



Plans de gestion des espèces protégées


CASTOR


L’expansion territoriale du castor en région de plaine, si elle réjouit les amis de la nature, a aussi son revers de la médaille, avec des conséquences non négligeables pour l’agriculture, la forêt et les infrastructures rurales et hydrauliques. Cet infatigable bûcheron et bâtisseur de barrages ou de terriers perturbe localement le régime hydraulique, causant inondation des champs, effondrement du sol ou autres dégâts occasionnels aux cultures pour sa propre consommation alimentaire.
La Confédération a dès lors adopté en 2016 un plan de gestion spécifique pour cette espèce protégée, document sur lequel Prométerre s’était prononcée préalablement. Ce plan de gestion donne la possibilité aux cantons d’intervenir pour éviter des conflits avec les activités humaines, notamment par des mesures ponctuelles de régulation des effectifs ou d’élimination des terriers.







 

 

Dans cette rubrique voir également

ADRESSES ET PLAN

Prométerre Lausanne

Avenue des Jordils 1 et 3, 1000 Lausanne 6

Prométerre Yverdon-les-Bains

Avenue des Sports 48, 1400 Yverdon-les-Bains

Prométerre Moudon

Chemin de Granges-Verney, 1510 Moudon