08.05.2018 - Relevé des structures agricoles 2017

Selon les chiffres publiés par l'Office fédéral de la statistique, la Suisse compte toujours moins d'exploitations agricoles. Celles-ci produisent par contre toujours plus suivant le mode biologique.

La Suisse comptait 51’620 exploitations agricoles en 2017, soit 643 de moins qu’en 2016 (-1%). Elles ont mis en valeur une surface agricole utile totale représentant 1,05 million d’hectares et ont employé 153'900 personnes, effectif stable par rapport à l’année précédente. Si la grande partie de ces exploitations (43’600) comporte toujours du bétail, les effectifs des vaches laitières continuent de baisser (-1%). Le succès de la production biologique se confirme: 6’638 exploitations la pratiquent (+5%). Ces résultats se basent sur le relevé des structures agricoles 2017 établi par l’Office fédéral de la statistique (OFS).
 

L’évolution structurelle de l’agriculture suisse s’est poursuivie en 2017. Bien que la baisse du nombre d’exploitations agricoles en 2017 a été plus faible qu’en 2016, le paysage agricole suisse comptait 643 exploitations de moins. Le regroupement de certaines surfaces a permis l’agrandissement des exploitations existantes. La surface agricole moyenne a augmenté pour atteindre 20,6 ha. Le nombre d’exploitations de plus de 30 ha a augmenté de 1%.
 

Le bio et les cultures maraîchères gagnent du terrain

Le succès de la production biologique observé depuis quelques années ne se dément pas. En effet, 6'638 exploitations la pratiquaient en 2017 (+5%). Selon le relevé, 63% d’entre-elles sont situées en zone de montagne. Les surfaces consacrées aux cultures maraîchères (12’600 ha), sont réparties
entre 4'100 exploitations, ce qui atteste d’une progression continue depuis plusieurs années, soit une hausse de 24% entre 2012 et 2017.
En 2017, sur les 1,05 million d’hectares (ha) de surface agricole utile (SAU) mis en valeur par les exploitations agricoles, 14% étaient consacrés à l’agriculture biologique (151'400 ha). La majorité de la SAU totale est constituée de prairies naturelles et pâturages (609'000 ha, 58%, sans les alpages). Les terres arables occupent 398'200 ha (38% de la SAU) dont 8% sont dédiés à la production bio, selon le relevé. Les céréales (143'300 ha) y demeurent la principale culture: 83'000 ha sont des céréales destinées à l’alimentation humaine alors que les céréales fourragères couvrent 60'300 ha.
 
Il est à noter que la surface d’épeautre (5'000 ha) a progressé de 41% entre 2014 et 2017. Enfin, parmi les autres terres cultivées (38’900 ha, 4% de la SAU), la vigne occupe 13’400 hectares et les cultures fruitières s’étendent sur 7’200 hectares.

L’élevage extensif bovin et la volaille ont le vent en poupe

En raison de la faiblesse persistante de la rentabilité de la production laitière, en 2017, moins d’exploitations agricoles (-3%, 26’535) ont élevé des vaches laitières dont les effectifs sont aussi en baisse (-1%, 569'185 unités). Alternative à la production laitière, le cheptel à viande, notamment les
vaches allaitantes et nourrices, est en progression (+2%, 123'398 unités). La moitié des exploitations qui ont opté pour cette production extensive sont en zone de montagne (47%).

La production suisse de volaille affiche aussi une bonne santé. Après avoir stagné en 2016, les effectifs de poulets de chair sont repartis à la hausse en 2017 (+4%, 7’151'000 unités). Quant aux poules pondeuses, leur nombre s’accroît (+4%), prolongeant une tendance observée depuis une décennie. 16% d’entre-elles sont sur des exploitations biologiques.

Le cheptel ovin a aussi légèrement progressé en 2017 (+1%). Plus de la moitié (54%) des exploitations produisant du lait de brebis se sont tournées vers la production bio. L’effectif des caprins (+4%, 78'146 unités), essentiellement localisé en montagne, continue de croître. Quant à la filière porcine, le nombre de producteurs (-3%) ainsi que le cheptel (-1%) diminuent en 2017. 7% des détenteurs de porcs ont adopté le mode de production biologique.
 

Emplois agricoles: des effectifs stables
Les exploitations agricoles ont employé 153’900 personnes en 2017, un effectif stable par rapport à 2016. Deux tiers des chefs d’exploitations travaillent à plein temps tandis que les autres personnes engagées sont avant tout à temps partiel (66%). Pendant l’année sous revue, 56’100 femmes étaient actives dans l’agriculture suisse, parmi lesquelles près de 3’100 étaient cheffes d’exploitation (+5%).
 
(communiqué OFS)
 

Retour

ADRESSES ET PLAN

Prométerre Lausanne

Avenue des Jordils 1 et 3, 1000 Lausanne 6

Prométerre Yverdon-les-Bains

Avenue des Sports 48, 1400 Yverdon-les-Bains

Prométerre Moudon

Chemin de Granges-Verney, 1510 Moudon