31/03/2020

Prométerre

Points forts


Coronavirus et agriculture au jour le jour: information sur les APG

La crise sanitaire sans précédent que traverse le monde a bien entendu des conséquences sur le monde agricole. Soucieuse de répondre le mieux possible aux questions de ses membres, Prométerre propose ici des synthèses, des liens et un fil d'actualités sur le sujet, régulièrement mis à jour.

Au sommaire de cet article (voir ci-dessous)

- La situation en résumé

- Quelques sources d'information...

- Les dernières actualités touchant le monde agricole

——————————————————————————————————————————

En résumé...

  • Comme l'ensemble de l'Europe, devenu principal foyer mondial du COVID-19, la Suisse est frappée de plein fouet par ce nouveau coronavirus. 
  • À l'image de l'ensemble de l'économie, l'agriculture est impactée par la crise sanitaire.
  • Association vaudoise de promotion des métiers de la terre, Prométerre demeure opérationnelle. La très grande majorité des collaborateurs travaillent à domicile.
  • Prométerre est atteignable aux coordonnées et horaires habituels.
  • Les filiales de Prométerre s'activent pour tenter de répondre au fur et à mesure aux problèmes posés par cette situation exceptionnelle aux professionnels de la terre. L'association est en contact avec les autorités pour certains dossiers clés comme la main d'œuvre.

——————————————————————————————————————————

Quelques sources d'information...

——————————————————————————————————————————

Les dernières actualités touchant le monde agricole

Mardi 31 mars, matin
Assurance perte de gain (APG): à quoi ont droit (ou pas) les indépendants des métiers de la terre?
À ce jour, les indépendants des métiers de la terre ne sont pas considérés comme ayants-droit à l’assurance perte de gain (APG), au sens de l’ordonnance spéciale de la Confédération sur les mesures de lutte contre le coronavirus (COVID-19). Motif: ils ne sont pas visés par une interdiction de travailler. Quid alors de ceux qui ne peuvent dorénavant plus livrer les manifestations publiques ou privées, de même que les marchés et les restaurants?
Prométerre s’en est inquiétée et a effectué une analyse détaillée de ce dossier, qu’elle a relayée à l’Union suisse des paysans (USP); celle-ci s’est adressée à l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) afin que l’État élargisse les mesures dans le sens d’une indemnisation de l’indépendant des métiers de la terre. Selon l’USP, un retour de l’OFAG est attendu prochainement.
Pour préserver leurs éventuels droits et dans la mesure où une part importante de leur chiffre d’affaires est impacté, il est pour l’heure recommandé aux agriculteurs qui sont des fournisseurs spécialisés de manifestations, de marchés ou de restaurants, ou encore prestataires d’agritourisme, de déposer une demande d’allocation pour perte de gain. Dans le canton de Vaud, la Caisse de compensation AVS agricole, viticole et rurale Agrivit a mis en ligne un formulaire. Il est recommandé de n’en faire usage que si, et seulement si, le COVID-19 entraîne un préjudice – existant ou prévisible – démontrable pour l’entreprise en question. À défaut, cela alourdirait un système par ailleurs déjà saturé et nuirait à l’image de l’agriculture dans son ensemble.
Prométerre suit le dossier de près et tiendra dès que possible ici même les professionnels vaudois de la terre au courant de l’évolution de la situation.

Vendredi 27 mars, après-midi
Le canton de Vaud relaie les besoins de l'agriculture
Le conseiller d'État chargé de l'économie Philippe Leuba a rappelé ce vendredi après-midi devant la presse combien «les métiers de la terre sont aussi fortement impactés par les mesures prises dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus et courent le risque d’un manque de main d’œuvre. En effet les restrictions de passage aux frontières ont pour effet que la main d’œuvre saisonnière ne pourra que très difficilement être engagée, ce qui va poser de graves difficultés».
Dans la ligne de l'état d'esprit et des actions engagées par Prométerre, le canton en appelle à la «solidarité pour appuyer ce secteur de notre économie, fondamental dans l’approvisionnement en produits de première nécessité». 
Les autorités encouragent à faire usage de la plateforme Agrix, développée et pilotée par Prométerre et d'autres organisations agricoles romandes, et désormais aussi avec l'USP, qui permet de consulter tant les offres d’emploi postées par les professionnels que de proposer ses services (occupation ponctuelle en cas de chômage partiel par exemple).
Agrix est également une plateforme permettant à des producteurs ne pouvant écouler tout ou partie de leur marchandise, à la suite de l'interdiction des marchés et de la fermeture des établissements publics, de se mettre en contact avec des confrères disposant d'un commerce à la ferme ou d'autres professionnels intéressés par ces produits.
Le Conseil État compte communiquer d'ici la fin de semaine prochaine sur les aspects juridiques (contrat de travail, bénévolat, etc..).

Vendredi 27 mars, après-midi
Pour les éleveurs
L'USP a publié un aide-mémoire réunissant les tâches de prévoyance, les différentes possibilités de remplacement de la personne responsable, les organisations pouvant offrir un soutien, ainsi que les mesures de prévention.

Jeudi 26 mars
Début de la saison des récoltes
Entre coronavirus et météo, l'agence Agir fait le point avec Olivier Borgeat, secrétaire général de l'Interprofession des Fruits et Légumes du Valais (IFELV). L'interview peut se lire à l'échelle de toute la Suisse...

Mercredi 25 mars
De piquet pour la PC ou l'armée? Voici une précision importante
Les professionnels de l'agriculture mobilisés à l'armée ou à la protection civile peuvent en être dispensé, au nom de leur activité prépondérante, tout en demeurant éventuellement de piquet pour un besoin majeur. La démarche de dispense se fait auprès du commandant de leur unité. Toutefois, l'information a circulé que des gradés de la PC ont indiqué à certains de ces «réservistes» de piquet qu'ils ne devaient pas travailler dans leur exploitation, n’étant pas couverts par l’assurance (militaire) en cas d’accident chez eux. Interpellée sur cette situation absurde, Prométerre rétablit la réalité: s’ils ne sont effectivement plus couverts par l’assurance militaire dès leur retour sur le domaine, ils le sont bien, comme avant, par leur propre assurance accident.
En revanche, les personnes mobilisées peuvent demander une dispense avec libération complète de l'obligation de servir (donc pas de piquet), à l’entrée en service, pour retourner sur l’exploitation. Mais il faut bien préciser cette demande complète car des cas ont été signalés où l'on n'informait les gens que de la dispense partielle et non de la possibilité de dispense totale.
Si les choses ne devaient pas se passer comme énoncé ci-dessus avec le commandant ou la personne responsable, Prométerre pourra intervenir auprès des autorités pour que la situation se normalise; merci dans ce cas de nous écrire à covid@prometerre.ch en indiquant vos nom, prénom et adresse de domicile.

Mercredi 25 mars, après-midi
Annonces de postes vacants
Pour décharger les autorités cantonales, le Conseil fédéral a décidé qu'il n’est plus nécessaire d’annoncer les postes vacants au préalable. Les contrôles seront réalisés par téléphone. Le but est de faciliter le recrutement de personnel dans les secteurs de la santé et de l’agriculture.

Mercredi 25 mars, après-midi
PME en mal de liquidité: demandes possibles dès demain
Les entreprises en difficulté à cause du coronavirus pourront dès ce jeudi 26 mars accéder rapidement à des crédits garantis par la Confédération, afin d’atténuer les problèmes de liquidités liés au coronavirus. Les crédits pourront être sollicités par les PME auprès de leur banque principale et seront garantis par la Confédération. L’ordonnance correspondante entrera en vigueur le 26 mars 2020, date à partir de laquelle les demandes de crédit pourront être effectuées.
Vers le communiqué complet du Conseil fédéral.

Mercredi 25 mars, après-midi
Restrictions d'entrée en Suisse: pour tous les États Schengen
La Confédération communique que les restrictions d’entrée en Suisse ont été étendues à tous les États Schengen. Cette mesure vise à renforcer encore la protection de la population contre le coronavirus.

Mercredi 25 mars, matin
Une plateforme pour le placement de main-d'œuvre dans l'agriculture
Géré par Prométerre, le site agrix.ch a été mis à jour. Il est conçu comme une bourse à l'emploi pour l'agriculture. Agrix a été élargie pour un usage national, communique l'Union suisse des paysans, qui rappelle que l'initiative est romande. Ce dispositif doit permettre de répondre à la pénurie de personnel étranger, causée par la crise sanitaire actuelle. Or, les besoins se font pressants ces jours, en particulier pour les cultures spéciales.
Vers le communiqué complet de l'USP.

Samedi 21 mars, matin
L’Union suisse des paysans et ses organisations membres cherchent des solutions.
L'USP et plusieurs autres entités défendant les intérêts du monde paysan s'activent afin de traiter le plus vite et le mieux possible les différents problèmes et les questions ouvertes que pose la situation exceptionnelle liée au coronavirus pour les secteurs agricole et alimentaire: approvisionnement alimentaire, main d'œuvre locale et étrangère (mise en place du plateforme de placement), marchés, finances...
Vers le communiqué complet de l'USP.

Vendredi 20 mars, après-midi
La Confédération présente un train de mesures pour «atténuer les conséquences économiques»
(communiqué de presse) «Le 20 mars 2020, le Conseil fédéral a arrêté un train de mesures à hauteur de 32 milliards de francs en vue d’atténuer l’impact économique de la propagation du coronavirus. Compte tenu des mesures décidées le 13 mars, plus de 40 milliards seront ainsi disponibles. La balle est maintenant dans le camp du Parlement : la Délégation des finances se prononcera à ce sujet au début de la semaine prochaine. L’objectif de ces mesures, qui s’adressent à différents groupes cibles, est de sauvegarder les emplois, de garantir les salaires et de soutenir les indépendants. Des mesures ont également été prises dans le domaine de la culture et des sports en vue d’éviter des faillites et d’amortir de lourdes conséquences financières.»
Vers le communiqué complet.

Vendredi 20 mars, après-midi
Mobilisation (armée et protection civile) des forces de travail agricole
Les agriculteurs mobilisés (armée ou protection civile) pour rejoindre leurs unités peuvent demander à leur commandant une dispense. Ce dernier a toutes les instructions pour donner des dispenses aux secteurs jugés prioritaires, notamment la santé et l’agriculture.

Vendredi 20 mars, midi
Annonce préalable obligatoire pour la main-d’oeuvre étrangère
L’entrée en Suisse des travailleurs étrangers sur présentation d’un contrat de travail est autorisée jusqu’à jeudi prochain, communique l'Union suisse des paysans. Cependant, ces travailleurs doivent d’abord avoir été annoncés auprès des autorités. L’USP met un formulaire à la disposition des employeurs.

créé par WGR