Point de situation sur les herbages vaudois et météo des prés
Tout public info

Elaborée à partir de relevés agricoles sur praires, cette page propose un état des lieux saisonnier, des critères de décision et des conseils pour l’entretien des pâturages, afin de maintenir la santé et la productivité des et surfaces herbagères et fourragères, dès la reprise de la pousse.

 

 Quelle information vous est utile?

 

Somme des températures, état de surveillance

Malgré quelques gouttes de pluie, les températures sont relativement douces, ce qui permet une forte pousse de l’herbe. Avec 15 jours d’avance environ par rapport à 2023, les herbages évoluent rapidement en cette période.

Moyennes sur Vaud au 9 avril 2024: 

L’outil «Calendrier fourrager» vous indique le moment idéal pour réaliser les interventions d’entretien sur surfaces herbagères et fourragères.

 

Stade de pousse de l'herbe et suivi

La pousse effective de l’herbe mesurée la semaine passée était de 90 kg de MS par ha à Yvonand. Pour cette semaine, on peut tabler sur une croissance similaire. Avec une ration distribuée à crèche (environ 50% de l’ingestion), une surface totale de pâture d’environ 9 ha est nécessaire pour un troupeau de 50 vaches laitières.

Les tableurs «Planification de la pâture pour troupeau laitier» et «Planification de la pâture pour troupeau allaitant» vous aident à calculer la part complémentaire à la pâture en fonction de votre cheptel bovin et des surfaces à disposition.

 

Gérer son stock d'herbe sur pied

L’estimation du stock d’herbe sur pied peut se faire avec la méthode de la botte: 

ou plus précisément avec un herbomètre. L’herbomètre est l’outils le plus objectif pour effectuer des mesures de hauteur d’herbe. Voici comment procéder :

  • environ 40 mesures par ha,
  • effectuer des zig-zags sur la parcelle,
  • une fois par semaine,
  • suivre toujours le même parcours.

A cette période, viser un retour sur les parcelles de 15 à 21 jours de repos, en fonction de votre stock.

En système de pâturage tournant, on atteint l’optimum entre la qualité et la quantité d’herbe lorsque l’on rentre dans les parcelles entre 10 et 12 cm de hauteur (dès le 2ème tournus). La sortie se fait lorsqu’on atteint 4 à 5 cm de hauteur d’herbe (talon de la botte visible, cf. l’illustration). Il est très important de mettre une forte pression de pâture au printemps, afin de favoriser une repousse de qualité tout au long de la saison.

En conditions humides on peut limiter le temps d’accès au pâturage et rentrer les animaux durant les épisodes pluvieux.

Quelques conseils pratiques sont donnés dans les podcasts de Proconseil.

Au-delà de 18 cm, il est préférable d’exclure la parcelle dans le premier tour de pâture afin de la laisser pour la fauche et revenir dessus pour la 2ème utilisation lorsque les besoins en surface de pâture augmentent (notamment en début d’été).

  

Début des ensilages

Les ensilages sont en cours.

Une fauche précoce permet non seulement d’améliorer la qualité du fourrage, mais aussi de favoriser un volume intéressant pour la 2ème coupe et les suivantes. La hauteur de coupe à 7-8 cm aide à une repousse rapide et limite la souillure du fourrage.

Dans les parcelles destinées à être pâturées, une fauche à 5-6 cm est recommandée pour favoriser l’appétence de la repousse et éviter une montée du plateau de tallage.

Les mélanges céréales-légumineuses semés cet automne évoluent rapidement. Le seigle est au stade montaison. Pour une récolte de qualité, faucher au stade début épiaison, dès les premiers épis visibles. Cela permet également de libérer la parcelle rapidement pour un semis de maïs dans de bonnes conditions.

Les mélanges à base de triticale sont plus tardifs.

 

Sauvetage des faons, pensez-y!

Avant de faucher, pensez à faire contrôler vos prairies pour le sauvetage des faons (ce service est gratuit).  Pour cela, vous pouvez contacter votre interlocuteur local, au minimum la veille de la fauche:

 

Fumure

Un apport de 30 unités d’azote pourra se faire après la première coupe sous forme minérale ou organique, selon le stock d’engrais de ferme.

Sur les prairies intensives et au sol superficiel, l’apport de soufre peut être raisonné à l’aide de la fiche technique Agridea 5.8.1 « Fumure soufrée dans les prairies » du classeur « Production fourragère ». Il peut être nécessaire notamment pour les deuxièmes coupes et peut se faire avantageusement sous forme de sulfate d’ammoniaque, sulfate de Mg, kiesérite ou gypse.

L’apport de soufre directement dans la fosse à lisier est déconseillé car il est plus onéreux, moins ciblé et augmente les odeurs lors de l’épandage (dégagement de H2S).

 

Conseil approfondi et formation continue

Nicolàs Cauda et Eliane Lemaitre, conseillers agricoles chez Proconseil répondent à vos questions techniques à n.cauda(@)prometerre.ch // e.lemaitre(@)proconseil.ch et au 078 710 36 63.

Les dernières actualités sur les herbages vaudois, délivrées par Eliane Lemaitre, sont également publiées dans le bulletin d'information «Grandes cultures et herbages». Pour recevoir le bulletin de la station de protection des plantes dès sa sortie hebdomadaire, inscrivez-vous en envoyant votre adresse électronique ici. Ce service est gratuit.



Autres prestations de Proconseil Sàrl


Documents utiles:

Personne(s) de contact:

LEMAITRE Eliane
Yverdon
Tél. 078 710 36 63

Prestation proposée par:

Proconseil Sàrl
Av. des Jordils 3
1001 Lausanne
Tél. 021 614 24 30
Fax 021 614 24 04
proconseil@prometerre.ch

créé par WGR